Oumma.be

vigilance-musulmane-campagne-communale-2012

A l'occasion de la campagne pour les élections communales du 14 octobre prochain, nous souhaitons attirer l'attention sur l'appel que nous avons lancé en 2009 et rappelé en 2010 en faveur d'un code de conduite en matière de respect de la sérénité des espaces religieux.

Par ailleurs, nous préparons actuellement une proposition de modification de la législation en rapport avec les dispositions de notre appel. Nous la rendrons publique suite au scrutin communal et la soumettrons aux parlementaires des différents niveaux de pouvoir concernés.

Nous espérons ainsi enclencher un débat visant à déboucher sur une modification des règles dans la perspective des élections fédérales, régionales, communautaires et européennes de 2014.

Pour un code de bonne conduite en matière de respect de la sérénité des espaces religieux

Vu la politisation croissante dont font l'objet les lieux de culte depuis quelques années, se traduisant par exemple par :

  1. la présence physique de mandataires politiques dans les mosquées durant le grand rassemblement de la prière du vendredi ou à l'occasion de cérémonies religieuses afin d'adresser un message au groupe de fidèles opportunément réunis ;
  2. l'instrumentalisation des responsables et personnels de mosquées et églises en vue d'organiser une propagande indirecte à destination des fidèles durant les rassemblements ;
  3. l'utilisation des murs des édifices religieux comme supports pour le placardage d'affiches électorales ;
  4. la distribution de tracts électoraux à la sortie et dans les environs immédiats des mosquées et églises.

Vu le caractère incompatible de ces pratiques avec le principe constitutionnel de séparation du religieux et du politique et la nécessaire quiétude qui doit avoir cours dans les lieux de culte, dont la visée est le recueillement spirituel.

Nous souhaitons à travers le présent texte :

• réaffirmer le principe constitutionnel de séparation du religieux et du politique ;
• exhorter les instances décisionnelles des partis politiques à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir le respect de ce principe ;
• interpeller les formations politiques sur la non-conformité à ce principe de la présence sur les listes électorales de responsables de lieux de culte, pratique manifestement contraire à l'esprit de l'article 7, §3, de l'Ordonnance bruxelloise du 29 juin 2006 relative à l'organisation et au fonctionnement du culte islamique ;
• lancer un appel aux responsables des lieux de culte pour qu'ils prennent toutes les mesures nécessaires à la préservation de la sérénité et de l'esprit de fraternité qui sont indispensables au bon déroulement des activités cultuelles ;
• inviter les candidat(e)s et mandataires à respecter la quiétude des lieux de culte et de leurs environs immédiats durant les moments de rassemblement des fidèles, en évitant toute forme de propagande, écrite ou verbale, directe ou indirecte.

Bruxelles, le 7 mai 2009
Think tank Vigilance musulmane

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir